Daruma-ichi ou La Grande Foire aux Daruma

Religion & Tradition
Daruma
Date: 3 Mar 2022 - 4 Mar 2022

Lieu: Le temple Jindai-ji

Daruma-ichi est un événement religieux Bouddhiste important qui se déroulera début Mars.

Les Tokyoïtes se rejoignent tous les ans au Temple Jindaiji pour la grande Foire aux Daruma qui représente un des signes du retour du printemps dans la capitale nippone.

BON PLAN : La célébration de l'édition 2021 s'est déroule du 03 au 04 Mars. Nous vous tiendrons au courant lors de l'officialisation des dates par les organisateurs. 

Mais connaissez-vous réellement l'origine de cette figurine à vœux ?

L'histoire d'un moine voyageur persan

Le Daruma est une figurine censé représenter un moine bouddhiste Persan originaire d'Inde et ayant vécu entre le Vè et VIè siècle de notre ère. Il est le fondateur du courant contemplatif Dhyana et porte le nom de Bodhidharma.

Prononcée Dharma, il serait à l'origine de la création de l'école Chan en Chine et du Bouddhisme zen au Japon. Il est souvent représenté dans les sources chinoises comme un étranger barbu avec un sale caractère et surnommé "Le Grand Voyageur barbare aux yeux clairs".

Ayant vécu plus de cent ans, il aurait traversé le Fleuve bleu à la rencontre des habitants de la dynastie Wei du Nord pendant la période des Seizes Royaumes (316-439). 

Moins de deux siècles plus tard, en 527 et durant la dynastie Liang, on le retrouve face à l'empereur Wudi avec lequel il aurait eu une discussion spirituelle célèbre sur la sagesse ou encore la vérité.

Il aurait par la suite décider de continuer son périple qui l'amena dans le royaume de Wei devant le monastère Shaolin. 

Daruma, un moine Shaolin ?

Une légende Shaolin raconte même que Daruma voulait accéder au temple pour prêcher son enseignement mais que les moines s'y opposèrent farouchement.

Assis alors devant le mur de la fortification, il médita pendant plusieurs années afin de forcer un passage par son mental. Admiratif devant tant de patience et de pugnacité, les moines lui accordèrent enfin le droit d'entrer. Il y enseigna alors le bouddhisme Chan ainsi que le Kung-fu Shaolin.    

Une autre légende nous raconte qu'il aurait médité pendant plusieurs années face à un mur mais furieux d'avoir succombé au sommeil, il aurait taillé ses paupières qui une fois tombées sur le sol auraient servi d'engrais pour faire pousser des feuilles de thé.

Malgré le fait que ces thèses soient remises en question par plusieurs études académiques, Daruma garde cette aura légendaire auprès de bon nombre de personne. Maintenant plaçons le curseur plus à l'Est, sur l'ile du Soleil Levant. 

L'utilisation des Daruma du Japon ne remonterait qu'au XVIIIème siècle et plus particulièrement dans un temple de la ville de Takasaki situé dans la préfecture de Gunma : C'est Le Temple Shorinzan Daruma-ji.

[Photo credit: Alessandro Grussu on Visual Hunt / CC BY-NC-SA]

Le Daruma du Japon

L'un des prêtres du Temple des Daruma de la ville eut l'idée un jour de concevoir des figurines afin de les proposer aux habitants de la région qui désiraient un talisman porte-bonheur à porter toute l'année. Aujourd'hui encore, la préfecture de Gunma en est le premier producteur du Japon.

Les Daruma sont donc des figurines à vœux de papier mâché, creuses, de forme arrondie, sans bras ni jambe représentant un visage avec deux larges zones blanches à la place des yeux, une moustache et une barbe symbolisant chance et prospérité pour son détenteur.

Habituellement rouge, elles peuvent se décliner sous différentes couleurs et aussi porter des caractéristiques particulières de son propriétaire comme son nom.    

La base arrondie de la poupée lui permet de se redresser et revenir à la verticale ce qui fait référence au fameux adage Japonais " Tombe 7 fois, relève toi 8 fois " et que l'on retrouve dans la légende Shaolin du moine signe de persévérance et de patience.

Le Saviez-vous ? Des jeux pour enfants sont inspirés de Daruma comme le Darumasan ga koronda, l'équivalent nippon du "Un, Deux, Trois Soleil" ou encore le divertissement ancestral Daruma otoshi tandis que les bonhommes de neiges sont appelé Yuki-Daruma.

La tradition de nos jours 

De nos jours le célèbre Temple Jindaiji du Kanto accueille aussi cette foire qui fait partie du Top 3 des événements les plus célèbres du Japon. Pour l'occasion, plus d'une centaine de stands autour du temple vendent des Daruma ainsi que d'autres articles.

Le rituel débute vers 10h du matin avec des prières censées éloigner le mauvais sort tout en vous protégeant et en réalisant vos prédictions. En début d'après midi, des offrandes sont offertes en l'honneur des trois grands moines fondateurs du courant bouddhiste.

Avant la fin de la journée de prières, des visiteurs apportent leur Daruma pour que les moines y inscrivent une lettre en sanskrit sur l'un des yeux de la poupée. On formule un vœu tout en peignant un œil à l’encre noire, le deuxième sera ajouté une fois le vœu exaucé.

Une fois rentrée à la maison, on pose son Daruma en évidence dans une pièce de sorte à ce que la figurine nous rappelle toute l'année notre vœux et ainsi nous permettre de le réaliser au plus vite.

Accès : À 1 min à pied de l’arrêt de bus Jindai-ji. Prendre le bus ligne Keio au départ des stations Chofu ou  Tsutsujigaoka en direction de Jindai-ji.           

À 5 min à pied de l’arrêt de bus Jindai-ji Iriguchi. Prendre le bus ligne JR Chuo au départ des stations Mitaka ou Kichijyô-ji  en direction de Chofu-eki kitaguchi.

[Photo credit: puffyjet on Visualhunt.com / CC BY]

 

Adresse
5 Chome-15-1 Jindaiji Motomachi, Chōfu-shi, Tōkyō-to 182-0017, Japon

Propulsé par iCagenda