Kodomo no hi ou la Journée des enfants

Fêtes et jours fériés Japon
Kodomo-no-hi-fete
Date: 5 Mai 2022

Kodomo no Hi est un jour férié qui se déroule en clôture de la Golden Week le 05 Mai.

Les festivités de Kodomo no Hi consiste à la célébration des enfants en leur souhaitant bonheur et santé avec une distribution de pâtisseries traditionnelles, kashiwa-mochi et chimaki pour l'occasion.

Découvrons ensemble les origines de cette fête pour comprendre pourquoi elle concerne les garçons..

Kodomo no Hi, Une fête asiatique

Kodomo no Hi est une fête que l'on retrouve sous différentes formes et différents noms en Chine, Corée et même au Vietnam. Selon certaines sources, ce serait à l'origine une fête chinoise que l'on appelle Duanwu ou la Fête des Bateaux Dragons et qui consiste à marquer le passage du Printemps vers l'Été.

Lors de son introduction dans le paysage culturel Japonais pendant l'époque Nara (710-794), on l'appelait Tango no Sekku. Tango faisant référence à la date du 05 Mai (elle a lieu le 5ème jour du 5ème mois lunaire) et Sekku étant un très ancien terme utilisé pour faire référence aux fêtes de changement de saison qui s'accompagnaient d'offrandes aux Dieux. 

Véritable événement fêté à la fois à la Cour Impériale et auprès du peuple, les festivités comportaient des rites destinés à se prémunir face aux catastrophes de la vie quotidienne. On suspendait notamment des feuilles de shobu et de yomogi aux portes des maisons pour contrer le mauvais sort et plusieurs jeux étaient organisé à la Cour telles que le tir à l'arc.

A partir de la période Kamakura (1185-1333), les seigneurs commencèrent à abandonner sa pratique mais au lieu de disparaitre, Tango no Sekku continua à se perpétuer dans la classe guerrière de l'époque.

Une fête de Samouraïs

On pense aujourd'hui que la raison pour laquelle les Samouraïs s'approprièrent cette célébration viendrait du double sens du mot Shobu. Mot désignant l'Iris qui est d'ailleurs utilisé pendant la fête pour contrer le mauvais sort, il signifie aussi prestance physique ou encore esprit chevaleresque et certains semblent même reconnaitre la forme de l'épée quand on regarde les feuilles de la fleur.

Le fait est que la noblesse militaire non seulement perpétua la tradition mais elle popularisa aussi cet événement en tant que fête des garçons (pas encore Kodomo no Hi) avec la remise à ces derniers d'éléments d'armures. C'est aussi à partir de cette époque que se répand parmi le peuple la tradition du bains d'iris (shōbu-yu).

Le Saviez-vous ? Le Sanctuaire Meiji vous invite à découvrir la floraison des Iris tous les ans à partir de la mi-mai.

A partir de l'Ère Edo (1600-1868) Tango no sekku prend une nouvelle dimension avec la présentation solennelle des meilleures vœux au shogun, au Palais d'Edo, par le gouvernement militaire, les seigneurs ainsi que la force d'élite du Shogun.

Il faudra attendre la fin des années 40's pour que que Tango no sekku devienne fête nationale et soit rebaptisé Kodomo no Hi. Malgré qu'elle semble faire référence à une fête pour TOUS les enfants, elle continue de concerner plus particulièrement les garçons étant donné que les filles ont leurs propres fêtes le 03 Mars avec Hina Matsuri ou la fête des poupées.

Photo credit: *_* on Visualhunt / CC BY 

Photo credit: --Mark-- on VisualHunt.com / CC BY-NC-SA

 

Propulsé par iCagenda