La Fleur d'Iris et son Matsuri au sanctuaire Meiji

Bon Plan Tokyo
Iris-Meiji-shrine
Date: 1 Jui 2021 - 30 Jui 2021

Lieu: Sanctuaire Meiji

La fleur d'Iris est à l'honneur au sanctuaire Meiji tous les ans pendant le mois de Juin.

L'Iris est une fleur que l'on retrouve dans l'histoire de plusieurs civilisations à travers le monde comme messager des dieux ou tout simplement comme symbole esthétique.

Intéressons-nous à sa longue histoire et sa présence sur le sol nippon...

Fleur d'Iris - Entre mythe et religion 

L'une des premières traces de la Fleur d'Iris dans l'histoire la situerait dans l'espace méditerranéen, plus particulièrement dans l'Egypte antique avec Horus le Dieu Faucon. Les multiples couleurs de la fleur symbolisaient l'arc en ciel qui rapproche à la fois le ciel et la terre représentant l'omnipotence de cette divinité.

On retrouve aussi cette symbolique dans la mythologie Grecque avec Iris, fille de Thaumos (fils de la terre) et favorite de la déesse Héra, qui fût changé en Arc-en-ciel par cette dernière.

Avançons dans le temps maintenant et déplaçons nous un peu dans l'espace pour nous arrêter au VIème de notre ère, du coté de l'actuelle région Nouvelle Aquitaine en France. On raconte que la fleur de Lys, symbole des rois de France depuis plusieurs générations, serait en fait la fleur Iris dont Clovis en aurait fait son ornement favori suite à l'une de ses nombreuses victoires.

En effet la légende raconte que lors de la bataille de Vouillé, qui opposait les Francs aux Wisigoths dirigé par Alaric II, Clovis aurait remarqué dans les marécages un passage stable du fait de la présence de l'Iris, pouvant être emprunté par ses armées afin de surprendre ses adversaires. Une autre hypothèse nous viendrait aussi des Francs Saliens vivant à l'époque en Flandre ou la fleur d'Iris poussait en abondance sur les rives de la Lys.

Tous s'accorde pour dire que c'est à partir du XIIème siècle que le fleur orna le blason des rois de France par l'initiative de Louis VII dit le Louis le Jeune. Certains pensent même que Fleur de Lys viendrait en fait de la déformation de Fleur de Louis.

Mais qu'en est-il de son histoire Japonaise ?

Photo credit: photographicheritage on VisualHunt

Fleur Iris du Japon

La Fleur d'Iris du Japon ou Iris ensata est une plante de la famille des iridacées que l'on retrouve à l'état sauvage en Asie de l'Est (Corée, Mandchourie et même en Sibérie) et qui est cultivée, évidement, sur l'archipel nippon depuis plusieurs siècles.

Avant le IIème siècle et l'arrivée du Calendrier Chinois sur l'ile, elle servait surtout de repère temporel pour la culture du Riz car la floraison des Iris annonçait l'arrivée de la saison des pluies. Pendant l'époque Nara (710-794), la fleur d'Iris était utilisé pendant le Tango no Sekku, fête de changement de saison, pour éloigner le mauvais sort.

L'un des premiers témoignages écrits remonterait au XIIème siècle, pendant l'époque Kamakura, et nous viendrait d'un moine bouddhiste férue de poésie qui s'évertuait à la représenter dans ses mémoires. C'est d'ailleurs à cette époque que la noblesse militaire représentée par les Samouraï, s'appropria cette célébration, qui prendra au XXème siècle le nom bien connu de Kodomo no Hi, tout en lui apportant quelques changements telle que la fameuse tradition du bain d'Iris (shobu-yu).

Il faudra cependant attendre la fameuse Epoque Edo (1603-1868), qui voit un développement des arts et des lettres, pour que la culture de la Fleur d'Iris se généralise avec notamment la première variété communément appelé Fleur Iris d'Edo. C'est l'âge d'or de l'horticulture au Japon ou l'art de cultiver les jardins pour atteindre un idéal d'esthétisme que l'on retrouvera dans plusieurs concepts philosophique mises en place à l'époque.

Une seconde variété apparaitra pendant l'Ere Meiji et se cultivera sur l'ile de Kyushu, dans l'actuelle préfecture de Kumamoto : Fleur Iris de Higo. Higo no kuni étant le nom de l'ancienne Province Japonaise qui se trouvait à cette endroit à cette époque.    

Jamais 2 sans 3, la Fleur d'Iris d'Ise, qui tire son nom de l'ancienne Province de Ise, se développera sans que l'on sache réellement son origine exacte. De nos jours, vous pouvez retrouver cette variété au bourg de Meiwa, dans l'actuelle préfecture de Mie, qui possède un parc floral classée monument naturel national depuis 1936.

Le XXème siècle a vu grandir la ville traditionnel Edo pour en faire l'une des plus grandes métropoles au Monde : Tokyo. Malgré l'urbanisation de la cité, la capitale Japonaise recèle toujours autant de véritable lieux de nature ou se mêlent Temple et Jardin Zen. Le Sanctuaire Meiji en est le parfait exemple avec son jardin d'Iris.

Meiji-jingu et son jardin d'Iris

Le Sanctuaire Meiji est un sanctuaire shintoïste situé à Tokyo dans le Quartier de Harajuku. C'est au début du XXème siècle que débute la construction du sanctuaire dédié aux âmes divines de l'Empereur Meiji et de sa femme l'Impératrice Shoken.

Reconstruit suite aux bombardements de 1945, le Meiji-jingu est constitué de deux complexes le "naien" ou jardin d'intérieur et le "gaien" ou jardin d’extérieur. Un bâtiment à l'arrière du sanctuaire nous offre un spectacle de toute beauté sur les trésors et objets appartenant à l'empereur.

Mais c'est le jardin impérial, situé au centre du Meiji-jingū gyoen, qui nous intéresse avec un terrain de 700000 m2 et près de 170000 arbres de plus de 200 espèces différentes.

Rendez-vous de la mi-Juin à la fin Juin au sanctuaire et engouffrez-vous dans la petite entrée discrète du Jardin qui se situe près du grand Torii en bois pour contempler la Fleur d'Iris avec la floraison de ses 1500 plans.

Le Saviez-vous : Dans le jeu de cartes traditionnel Japonais qui comporte 47 cartes florales, Hanafuda, la fleur d'Iris représente le mois de Mai.

Accès : 5min à pied de la station Harajuku sur la ligne JR Yamanote de Tokyo. 

Tarif : 500Y

Photo credit: revelyrist on Visualhunt.com 

 

Téléphone
03-3379-5511
Site internet
Adresse
Meiji-jingū, 1-1 Yoyogikamizonochō, Shibuya-ku, Tōkyō-to 151-8557, Japon

Propulsé par iCagenda